Student Exchange

6/7 OCTOBRE 2018 WEEK-END STUDEX A BAR-SUR-SEINE

RENCONTRE INTERNATIONALE SUR LA COTE DES BAR :

4 Taïwanai(se)s, 3 Mexicaines, 2 Américain(e)s, 2 Indien(ne)s, 1 Allemande, 1 Australienne et 1 Philippin

Pierre Aymard échange le fanion de notre club avec celui de Catleen (Australie)

Deux nouvelles amies : Yi-jung (Taïwan) et Amulya (Inde)

SEPTEMBRE 2018 ARRIVEE DE CLARA EN ALLEMAGNE

Cette année, notre club parraine Clara Heitz qui est accueillie dans le BRANDEBOURG

LE ROTARY : LA JEUNESSE, L'AMITIE ENTRE LES PEUPLES, LA PAIX.

Julia fait bonne figure, mais elle n'est pas très à l'aise avec le petit hibou

Un témoignage de  Sarah Lee Morris, responsable des échanges de jeunes du district Rotary du Texas auprès de Pierre AYMARD, notre responsable jeunesse.

«Pierre, your club has a fabulous website--I am truly envious!  I took a look just now, and sure enough, there is our Julia right on the home page.  We are so grateful that she is in your care, and that of your club.  We could ask for no better counselor or host club.  Julia submitted her monthly report yesterday to us, and it is very clear that she is truly having "the best year of her life."  Thank you, on behalf of our entire D5730 RYE Committee.  We are honored to work with you.  Warmest regards,

( Pierre, votre club a un site web fabuleux – j’en suis très envieuse ! Je viens d’y jeter un œil, et en effet, il y a notre Julia sur la page d’accueil. Nous sommes si reconnaissants qu’elle soit entre vos mains et celles de votre club. Nous ne pourrions demander de meilleur conseiller ou club hôte. Julia nous a soumis  hier son rapport mensuel, et il est très clair quelle passe vraiment « la meilleure année de sa vie ». Merci à vous, au nom de tout notre Comité Jeunesse du District 5730. Nous sommes honorés de travailler avec vous. Nos plus sincères salutations. )

LE PRINTEMPS, C'EST LA JEUNESSE

Julia, américaine accueillie par DIJON TOISON D'OR
Les "students" du district Bourgogne/Champagne

Les Journées Rotariennes de la Jeunesse à La Rochelle se sont déroulées les 24, 25 et 26 mars 2017 : rassemblement de près de 500 jeunes étrangers de 16 à 18 ans actuellement en Student Exchange d’un an en France.

 

 

Visite du Musée de la Marine de Rochefort avec en clou du spectacle pour les jeunes et leurs accompagnants, la visite de la reconstitution du bateau mythique de La Fayette, l’Hermione, visite de l’aquarium et selfies devant les requins, défilé de chaque délégation derrière son drapeau national, un peu comme pour l’ouverture des Jeux Olympiques, suivi de leur hymne national chanté par les jeunes.

Sketchs, chanson, musique, danse présentés par chaque district. Pour le nôtre, 17 jeunes students de 8 nationalités.

1 000 rotariens et jeunes students au dîner du samedi soir, en présence du président du Rotary International, John F.Germ, qui avait fait le crochet spécialement entre Taïwan et les USA.

 

Il a souligné l’importance de cette action du Rotary en faveur de la jeunesse et de la paix dans le monde par le rapprochement des jeunes du monde entier.

 

JULIA

Julia HALEY qui nous vient du TEXAS

Séraphin BESSON au Mexique

Je vais vous parler de mon merveilleux voyage que je suis en train de réaliser dans ce fantastique pays qu’est le Mexique.

Je suis arrivé là-bas, à Culiacan, en aout. Le début a été un peu difficile car je parlais peu l l'espagnol, ce qui mettait pas mal de barrières. Heureusement pour moi, j’avais une première famille qui maitrisait un peu l’anglais ce qui m’a beaucoup aidé à la maison mais pas pour les cours à l'université donnés en espagnol.


J’ai mis environ 2 mois pour commencer à structurer mon langage et à éviter de chercher mes mots. Mais aussi commencer à comprendre ce que les professeurs expliquaient en cours. Au niveau scolaire, je suis inscrit en seconde année d’université (je ne sais pas pourquoi car je suis juste bachelier!) dans la filière de commerce international. Mais bon ça me plait et m’aide bien je pense et j’espère pour mon avenir professionnel. Sinon l’ambiance à l’école est vraiment géniale : tous les professeurs sont très sympathiques et je me suis fait vraiment plein d’amis.


Donc pour l’intégration sociale il n’y a aucun problème.


Sinon j’ai changé de famille il y a un peu plus de 2 mois. J’ai l’impression que ça ne fait que 15 jours tant je passe de bons moments avec eux. De plus, j’ai dans cette famille, une sœur de 12 ans et un frère de 21 ans, ce qui m’aide beaucoup car je ne suis plus seul. En effet, dans ma première famille, leurs filles avaient quittées la maison pour leurs études à Guadalajara (1000kms environ de Culiacan).


Je peux aller aux activités de l’un ou de l’autre, ce qui me permet de ne jamais m’ennuyer.


D'autre part, ils m’aident dans l’apprentissage de la langue et grâce à eux, je peux connaitre tous les mots de jeunes, les raccourcis du langage, et ils m’expliquent aussi le double sens de certains mots ou phrases.
Au niveau des activités, depuis que je suis dans ma deuxième famille, je n’ai pas connu un seul moment d’ennui profond. Je suis toujours occupé à faire quelque chose : sorties organisées en relation avec ma famille, mes cousins, mes amis, ... Du coup maintenant je connais super bien ma ville Couliacan, car j’ai visité beaucoup d’endroits différents, que ce soit pour des réunions entre amis, des restaurants ou pour des activités sportives.


J'ai eu aussi l'occasion de voyager : à Guadalajara avec ma première famille pour rendre visite à mes 2 soeurs, à Puebla au sud de Mexico pour les fêtes de Noël avec ma deuxième famille et à Mazatlan avec tous les jeunes échanges durant un weekend génial.


Voilà ça fait un peu plus de 5 mois que je suis ici et je commence déjà à appréhender mon retour : je me prépare à la chose difficile qui sera de dire adieu à la majeure partie de mes nouveaux amis et aux personnes que je connais bien maintenant ici. Mon retour est d'ailleurs prévu le 17/06. Mes parents et ma soeur Bérangère ont prévu de venir me voir début mars, je suis impatient car ils me manquent beaucoup.


Pour finir, cette expérience m'a totalement changé sur tous les points : je me suis renforcé, ça m’a donné plus de confiance en moi et cette expérience m'a permis affirmer mes convictions. J’ai aussi appris à perdre ma timidité, dire les choses en face quand c’est nécessaire. J'arrive plus facilement à me rapprocher des personnes, à apprendre à mieux les connaitre.


Je ne saurai jamais assez comment vous remercier pour m'avoir permis de vivre une telle aventure : j'ai l'impression de vivre une vie entière dans cette année!


Séraphin BESSON

Thibault MAIZIERES en FINLANDE

Bonjour à tous, dans ce deuxième rapport, je vais vous parler de toute mon aventure hivernale, depuis décembre jusqu’à maintenant. La première chose que j’ai pu expérimenter, c’est le froid…passer tout le mois de janvier avec un froid de -30°C voir plus, ce n’est pas facile quand on n’y est pas habitué, j’étais très fatigué , mon organisme n’étant ni habitué au grand froid , ni au manque de lumière ( moins de 5 heures en décembre ) mais finalement cela c’est relativement bien passé . Maintenant, je vais vous décrire un peu toute ma vie chronologiquement.

Fin novembre , début décembre j’ai effectué mon bus-trip en Laponie ( vous avez déjà pu voir les photos ) . C’était génial , retrouvé tous mes amis étranger et découvrir cette région magnifique de la Finlande . Seul bémol , le voyage en bus trop long , plus de 10 heures . Nous sommes arrivé à Muonio , au nord de la Finlande , où nous avons visité un centre de 450 chiens de traineaux ( huskies) . Lorsque tous les chiens se mettent à hurler , c’est assez angoissant … Nous avons aussi visité un élevage de rennes , et avons fait une superbe ballade en traineau à travers la forêt . Puis nous sommes allés faire du ski à Levi , une des meilleurs stations de ski de Laponie . Nous avons terminé notre circuit en visitant l’incontournable ville de Rovanniemi là où vit le Père Noêl !!! Le village du père nôel à Napapiiri est magnifique .

 

Après un mois dans ma nouvelle famille d’accueil, il y a eu un grand événement qui survient tous les hivers dans beaucoup de pays : Noël !!! En Finlande, on fête Noël le 24 décembre, mais chaque famille le fête différemment : le midi, le soir, en famille complète ou en privé ; cela dépend. Pour ma part, nous avons eu un repas le midi avec la famille paternelle, puis nous avons offert les cadeaux dans l’après-midi, et la soirée s’est déroulée de manière classique. En Finlande, traditionnellement, on ne mange pas de dinde lors du réveillon de Noël mais du porc (en jambonneau), cuisiné au four ou dans un sauna spécialement prévu pour la cuisine.

Sinon les traditions de Noël restent les mêmes : le sapin, la messe du 24 décembre etc. Peu de temps après Noël ; je suis allé, avec ma mère, mon frère et ma sœur d’accueil, dans leur appartement dans une station de ski. J’ai donc skié une seconde fois en Finlande.

C’était très sympa, même si j’ai trouvé le niveau des pistes assez facile, comparé aux pistes sur lesquelles j’ai l’habitude d’aller en France ; mais dans la mesure où j’adore skier, cela ne m’a pas dérangé. Par la suite, le temps s’est écoulé normalement entre lycée et entrainement de hockey .

Pendant trois semaines, il a fait vraiment très froid (-30° C), mais comme c’était un froid sec, et avec très peu de vent durant la journée, le froid n’était pas aussi mordant que ce à quoi je m’attendais. Puis le mois de février est arrivé, et ce dernier fut bien plus mouvementé que les autres !

En effet, durant ce mois-ci, s’était déroulé le bal annuel des deuxièmes années du lycée. Dans la mesure où le bal est officiel, en Finlande , les filles doivent s’habiller d’ une robe de bal dans le style « princesse Disney » !!! et les garçons d’un costume avec une pochette et un nœud papillon assortis à la robe de leur cavalière .

N’ayant pas fait depuis longtemps de mariages ou autres événements officiels durant lesquels j’aurai pu porter un costume , je n’en avais donc pas. J’ai alors, après avoir demandé à une fille d’être ma cavalière, dû faire toutes les mesures nécessaires pour le costume, et demandé à ma mère ( en France , pas ma mère d’accueil ) de l’acheter, car dans la ville où je vis à Kuiruvesi ( 9000 habitants ) il y a très peu de magasins et ils sont limités en choix . Donc tout cela a été un peu de stress : trouver une fille libre, qui accepte d’être ma cavalière ( en effet cet évènement est prévu , chez les élèves longtemps à l’avance , et donc chacun sait déjà au début de l’année scolaire avec qui il ira au bal ) , ensuite trouver un costume à ma taille, et enfin surtout apprendre les 10 danses nécessaires, le tout en quasiment un mois, c’était assez compliqué ; mais j’y suis arrivé.

Le 19 février , jour du bal , à 9h, les 36 élèves qui dansaient se sont retrouvé, et par petits groupes, nous sommes allés défiler (avec notre partenaire) dans certains lieux de la ville, tels que l’école maternelle, la maison de retraite, et l’école primaire. Puis nous sommes tous revenus sur le lieu où se déroulerait le bal, et nous avons dansé trois fois dans la journée : une première fois à 11h devant les petits des écoles maternelle et primaire, une deuxième fois à 13h devant les élèves du collège et devant certains adultes, et la plus officielle : le soir, devant tous les parents, professeurs etc. Puis 27 des 36 élèves sont partis en bus en direction d’un lieu plus au nord, pour fêter le bal entre jeunes avec d’autres élèves d’autres villes. La fête s’est terminée à 2h du matin le samedi 20, donc tout le monde était très fatigué lorsque nous sommes repartis en bus en direction des maisons.

Heureusement que nous avions le dimanche pour se reposer. La semaine suivante fut elle aussi assez stressante, car les tests de fin de période arrivaient . Durant une semaine et demi, nous avions chaque jour un test dans une matière spécifique…un peu comme pour le bac, mais en moins officiel, et avec moins de conséquences, cependant le principe est le même. Ce qui est d’autant plus difficile pour moi est que tous les tests sont en anglais , mais suivant les matières je me débrouille assez bien. Heureusement, la semaine suivante c’était notre semaine de vacances d’hiver . En Finlande, les vacances d’hiver ne durent qu’une semaine. Pendant cette semaine, je suis allé passer 2 jours dans le cottage de vacances de ma famille d’accueil, au bord d’un lac ; puis nous sommes ensuite partis en direction de leur appartement (dans une station de ski), et nous y sommes restés 3jours. Là-bas, j’ai essayé de faire du snowboard pour la première fois de ma vie. Malgré une expérience de plusieurs années avec un skateboard et une expérience de 14ans en ski alpin, c’était bien plus compliqué que je ne le pensais.

Néanmoins, je me débrouillais assez bien à la fin de la journée, et je ne m’en suis tiré q’avec seulement une petite douleur dans le bas du dos à cause de tomber sur les fesses tout le temps, mais rien de grave !!! C’était vraiment super, cela dit le lendemain, je suis remonté sur des skis, car finalement c’est ce que je préfère. Lundi 14 mars, l’école reprendra, et le mardi je changerai de famille d’accueil . Je suis très triste de changer de famille d’accueil, car dans ma famille actuelle, les enfants ont à peu près mon âge, et le frère est mon meilleur ami . Pendant quasiment 4mois nous avons vécu 24h/24 ensemble et avons fait pleins d’activités tous les deux. Mais c’est la règle du rotary que de changer trois fois de famille d’accueil ; donc j’espère juste que le changement ne sera pas trop difficile. A propos de mes activités, j’ai changé d’équipe de hockey : je joue maintenant avec des adultes, le lundi soir.

L’entrainement est assez tard (de 21h à 22h), mais je préfère jouer avec eux , car je peux jouer comme je veux, en utilisant 100% de mes capacités. De plus, je suis assez impatient, car le 20 mars, Tommi (mon meilleur ami) et moi-même seront arbitre pour un match. Certes les joueurs sont assez jeunes, mais c’est assez sympa d’être arbitre avec son meilleur ami. J’ai aussi recommencé le crossfit. C’est un sport que je faisais l’année dernière en France, mais j’avais arrêté cette année car je m’étais concentré sur le hockey. J’ai repris depuis deux semaines, et me suis rendu compte que finalement cela m’avait manqué . Voilà, je pense avoir assez bien résumé ma vie durant ces 4 derniers mois. Tout se passe à merveille, même si je suis triste car je me rends compte que cela fait déjà 7mois que je suis ici, et que dans 3mois de vais devoir quitter cette aventure pour revenir à ma vie en France.

Fil d'actualité

Diaporama Student Exchange